• Home
  • Voilà ce que nous avons pu réaliser en 2022 grâce à votre soutien

À la une À propos de SOS Villages d'Enfants

Voilà ce que nous avons pu réaliser en 2022 grâce à votre soutien

L’an 2022 touche à sa fin : il est donc grand temps de jeter un œil sur ce que nous avons réalisé tout au long de cette année. Après les années 2020 et 2021 marquées par la crise du coronavirus, nous pensions que 2022 nous apporterait de meilleures nouvelles. Cette année a malheureusement été marquée par l'invasion russe en Ukraine. Grâce à l'élan de solidarité qui s’est mis en place, SOS Villages d’Enfants a pu apporter son soutien en Ukraine et dans toute l'Europe, y compris en Belgique. Découvrez ci-dessous tout ce que nous avons pu réaliser d'autre en 2022 grâce à votre aide et à votre soutien.

limpoba-61c1d998c4b78

  1. Février

    270 professionnels de l'aide à la jeunesse participent à notre journée d'inspiration sur les Maisons Simba

    Le jeudi 10 février, nous avons organisé une journée d’inspiration en ligne sur les Maisons Simba, en collaboration avec l’agence flamande Opgroeien.  Les Maisons Simba introduisent un nouveau type d’accueil dans l'aide à la jeunesse en Flandre. Nos parents Simba prennent soin chez eux et de façon professionnelle de jeunes enfants qui ne peuvent temporairement pas grandir chez leurs parents. (Re)découvrez ici la journée d'inspiration.

  2. Février

    Une maman et ses enfants réunis après deux ans d’accueil

    Notre parent Simba Tina a pris soin chez elle des enfants de cette maman pendant deux ans. Notre accompagnateur familial Thijs a entretemps travaillé intensivement avec la maman. Aujourd’hui, elle a retrouvé toutes ses forces et les enfants peuvent à nouveau grandir au sein de leur propre maison. Découvrez la réunification de cette maman et de ses enfants ici.

  3. Février

    Lancement de notre nouveau projet Hejmo Plus pour les jeunes

    En février 2022 a débuté notre projet Hejmo Plus à Herent (Louvain). 5 jeunes entre 16 et 18 ans ayant un parcours migratoire résident ensemble dans un logement à petite échelle. Les jeunes bénéficient d’un accompagnement individuel et collectif pour les préparer au mieux à vivre seuls. Katrien Goossens, coordinatrice du projet Hejmo : « Les talents, les besoins, les rêves mais aussi les vulnérabilités des jeunes sont au centre de notre accompagnement. Nous travaillons selon une approche sensible à la culture et aux traumatismes. »

  4. Mars

    Début de l’aide d'urgence pour les familles et les enfants ukrainiens

    Des millions d'Ukrainiens ont été impacté par la guerre qui touche leur pays. Ils sont nombreux à avoir tenté de fuir le conflit. Les équipes de SOS Villages d’Enfants dans 14 pays d’Europe ont fourni un hébergement et des services de soutien à plus de 9 600 personnes ayant fui l’Ukraine. En Belgique aussi, nos équipes mettent en place des actions pour offrir un accueil chaleureux aux familles ukrainiennes. Nous avons notamment accueilli deux familles ukrainiennes dans notre village d'enfants belge et apporté un soutien psychosocial aux familles d’accueil belges de la région de Marche-en-Famenne.

  5. Mars

    1 262 familles construisent un foyer plus protecteur pour leurs enfants en RD Congo et au Burundi

    Notre nouveau programme quinquennal de renforcement de la famille en RD Congo et au Burundi a été lancé en 2022. L'objectif de ce projet est de garantir les droits des enfants en fournissant un accompagnement adapté aux besoins et au rythme des familles. C'est ainsi que nous construisons ensemble un environnement plus sûr dans lequel grandir pour 6 300 enfants.

  6. Mars

    Nouveau départ pour notre projet avec les enfants talibés au Sénégal

    Nous poursuivons notre travail avec les enfants talibés au Sénégal grâce au soutien des autorités belges, avec pour objectif de permettre à 1 661 enfants de grandir dans un environnement sûr qui leur offre des perspectives d’avenir. Nous y contribuons en améliorant les conditions de vie dans les daaras et en renforçant les comités locaux de protection de l’enfant. Notre programme de renforcement de la famille continue aussi : nous encourageons les familles à s’impliquer davantage dans la vie de leurs enfants et à renforcer ainsi les liens avec eux.

  7. Avril

    Le projet Limpoba soutient et renforce 200 familles en RD Congo

    Avec les communautés et les familles de Kimbanseke, nous contribuons à construire un environnement sûr dans lequel les enfants peuvent bien grandir. 800 enfants ont ainsi la chance de grandir dans de meilleures conditions de vie et d’apprendre à défendre leurs droits. Regardez le reportage que Bruzz a diffusé en avril sur notre programme de renforcement de la famille Limpoba.

  8. Mai

    600 professionnels de l'aide à la jeunesse formés aux pratiques de prise en charge sensibles aux traumatismes

    En mai 2022 a eu lieu l'événement final de notre projet autour des pratiques de prise en charge sensibles aux traumatismes. Pendant deux ans, des experts ont travaillé ensemble pour une aide à la jeunesse qui puisse prendre en charge les enfants en tenant compte de leurs traumatismes. Des professionnels de l'aide à la jeunesse de six pays d’Europe ont été formés pour que les traumatismes éventuels reçoivent l'attention nécessaire et que les enfants se sentent soutenus dans leur processus de rétablissement. Avec ce projet, nous souhaitons contribuer à la construction d’une aide à la jeunesse sensible aux traumatismes et à une sensibilisation aux traumatismes complexes dans la société. Sevi est l’une des jeunes expertes qui se bat pour que les professionnels de l’aide à la jeunesse soient mieux formés et les enfants plus heureux : « J’aimerais voir des enfants plus heureux : plus heureux dans leur vie, à l’école, dans leur communauté, avec leurs parents, avec les professionnels prenant soin d’eux… »

  9. Juin

    17 jeunes accompagnés sur le chemin de l’indépendance dans notre Village d’Enfants SOS Chantevent

    Les jeunes aussi trouvent un foyer chaleureux et reçoivent un accompagnement adapté dans notre Village d’Enfants SOS Chantevent. Brigitte, coordinatrice du projet Jeunes : « Accompagner les jeunes du village d’enfants vers une vie autonome est le travail de ma vie. » Les jeunes y sont soutenus dans leur transition vers l'autonomie, notamment dans la recherche d'un emploi !

  10. Août

    Notre action pour les fratries gagne la troisième place du prix de la solidarité du journal flamand De Standaard

    Nous avons concouru pour le prix de la solidarité du journal De Standaard en août. Dans notre annonce, vous ne deviez pas tenter de trouver où était Charlie, mais où était la sœur de Wannes. Parce que les fratries sont encore trop souvent séparées lorsque les enfants ne peuvent plus grandir à la maison. Même si nous ne sommes malheureusement pas les lauréats du prix de la solidarité, nous tenons à vous remercier pour vos nombreux soutiens ! Découvrez-en plus ici sur notre travail pour les fratries.

  11. Août

    Notre programme de renforcement de la famille Le Séquoia soutient 15 familles

    Valérie Devis, administratrice générale de l’aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles, a rendu visite à notre programme de renforcement de la famille Le Séquoia (situé à Houffalize) en août. Le Séquoia offre un accompagnement à 15 familles en situations difficile pour que les enfants puissent grandir dans un environnement familial qui favorise leur bien-être et leur développement.

  12. Août

    Les jeunes de notre Maison Hejmo suivent un cours d'athlétisme avec Kim Gevaert

    Les jeunes ayant un parcours migratoire que nous accueillons dans notre Maison Hejmo ont suivi un cours d'athlétisme avec la championne olympique Kim Gevaert cet été. Grâce à cette séance d’initiation, notre ambassadrice souhaite faire découvrir aux jeunes le sport comme vecteur d'intégration.

  13. Septembre

    Notre espace dédié aux enfants ukrainiens réfugiés ouvre ses portes à Louvain

    Notre espace dédié aux enfants ukrainiens réfugiés a ouvert à Louvain en septembre. Les enfants peuvent y venir pour jouer et s’amuser, mais l’espace offre surtout un havre de paix et de sécurité en cette période d'incertitude. Irma De Baets, coordinatrice de l’espace dédié aux enfants : « Grâce à l’espace dédié aux enfants, nous voulons créer un lieu sûr où ils peuvent exprimer leurs sentiments. Nous voulons construire une routine prévisible qui rende leur vie quotidienne un petit peu plus normale. Cela peut les aider à commencer un processus de deuil et à apprendre à gérer ces sentiments. »

  14. Septembre

    166 professionnels de l’aide à la jeunesse suivent une formation en prévention de la violence entre enfants

    Les enfants et les jeunes qui grandissent sans les soins de leurs parents ou dont la famille est en situation de vulnérabilité ont souvent été confrontés à des abus, de la négligence, du stress, de la violence… Ils sont dès lors plus exposés au risque d’être victimes de violence de la part de leurs pairs ou d’être eux-mêmes auteurs d’actes de violence à leur égard. En 2022, nous avons organisé des ateliers pour 160 jeunes en Belgique afin de les aider à reconnaître et à parler de la violence entre enfants. 166 professionnels de l'aide à la jeunesse ont aussi suivi des formations sur la façon de prévenir, d'identifier et de réagir à la violence entre enfants. Nous avons également conçu un guide pratique à l'intention de toute personne qui s’occupe et travaille avec des enfants et des jeunes qui sont confrontés (ou risquent d’être confrontés) à la violence entre enfants.

  15. Octobre

    72 enfants réunis avec leur famille à Kinshasa

    Lorsque la situation des enfants et de leur famille le permet, nous pouvons les réunir. Nous travaillons tout au long de l’année pour y parvenir. Au total, 72 enfants ont pu retourner vivre auprès de leur famille et y grandir dans un environnement sûr et attentionné. 40 enfants grandissent dans un foyer chaleureux dans nos quatre familles SOS intégrées dans la communauté et 38 jeunes se préparent à voler de leurs propres ailes grâce à notre accompagnement vers la vie autonome. Découvrez le village d’enfants de Kinshasa.

  16. Octobre

    400 professionnels de l’aide à la jeunesse se réunissent lors de notre journée de sensibilisation aux traumatismes

    Lorsque les enfants sont exposés à des expériences traumatiques répétées pendant une longue période, comme de la négligence ou de la maltraitance, un traumatisme complexe peut se développer. L'impact d'un tel traumatisme peut avoir un impact sur le comportement et la santé tout au long de la vie, en particulier chez les jeunes enfants. Le 17 octobre, 400 professionnels de l'aide à la jeunesse se sont réunis lors de notre journée de sensibilisation aux pratiques de prise en charge sensibles aux traumatismes. Cinq personnes ayant vécu des expériences traumatiques répétées durant leur enfance ont partagé leur histoire pour sensibiliser les professionnels de l'aide à la jeunesse à l'impact des expériences traumatiques. Ensemble, nous essayons ainsi de faire en sorte que chaque enfant puisse trouver à l’avenir le soutien et la reconnaissance dont il a besoin. Pour en savoir plus sur l'impact des expériences traumatiques sur le bien-être des enfants, cliquez ici.

  17. Novembre

    Nous sommes nominés pour le prix Digital4Development

    Avec notre programme Sangô, nous renforçons les familles en situation de vulnérabilité par une approche holistique. Un outil digital a été mis au point via lequel nos travailleurs sociaux établissent, avec les familles, un plan de développement sur mesure pour chacune d’entre elles. Grâce à ces données numériques, nous pouvons suivre et évaluer les progrès réalisés par les familles. Même si nous n'avons pas gagné le prix, nous sommes énormément reconnaissants pour cette nomination au Digital4Development. Vous en apprendrez plus ici sur la façon dont la digitalisation contribue à nos projets.

  18. Novembre

    Début de la campagne « Plus jamais seul »

    Les enfants expriment souvent leur affection aux personnes qui les entourent en leur offrant de beaux dessins. Mais que se passe-t-il lorsqu'un enfant n'a personne auprès de lui ? Un enfant sur 10 dans le monde grandit sans les soins et l’amour d’un parent. 1 enfant sur 10 n’a personne à qui offrir un dessin. Ensemble, nous pouvons changer les choses ! En tant que parrain ou marraine, vous contribuez à ce qu’aucun enfant ne grandisse seul. Découvrez tout ce que vous voulez savoir sur cette campagne sur www.plusjamaisseul.be/fr.

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus