• Home
  • « Nous avons besoin d'aide, pas de punition ! » : des jeunes experts appellent à une prise en charge attentionnée des enfants ayant vécu des expériences traumatisantes

Familles en Belgique

« Nous avons besoin d'aide, pas de punition ! » : des jeunes experts appellent à une prise en charge attentionnée des enfants ayant vécu des expériences traumatisantes

04/05/2022 - Beaucoup d’enfants ont vécu un événement traumatisant avant de se retrouver dans un service de l’aide à la jeunesse. Avec notre projet « Des lieux sûrs pour des enfants épanouis », nous avons travaillé intensivement pendant deux ans pour évoluer vers une aide à la jeunesse plus sensible aux traumatismes. Les jeunes experts et les spécialistes en traumatisme des six pays participant ont partagé leurs expériences et leurs messages-clés lors de l’événement de clôture qui a eu lieu à La Tricoterie (Saint-Gilles).

GD_DSC5721

Privilégiez la connexion plutôt que la correction

Krtistien est l’une des jeunes expertes. En tant que maman de trois enfants et infirmière sociale, elle est fière d’en être arrivée là aujourd’hui, même si le chemin qu’elle a dû emprunter a parfois été très compliqué. « Ma maison n’était malheureusement pas un foyer sûr. C’est pourquoi j’ai grandi dès l’âge de six ans dans l’aide à la jeunesse. J’ai littéralement déménagé dix fois. J’avais besoin d’un foyer qui en soit vraiment un. J’avais besoin de personnes qui m’apprennent que l’amour ne va pas forcément de pair avec la violence. J’avais besoin de personnes de confiance qui cherchent à entrer en connexion avec moi avant de corriger mon comportement (parfois difficile). J’avais aussi besoin de limites posées avec amour mais, trop souvent, on ne faisait que me les imposer. »

« Apprenez-nous à aimer les gens de façon sécurisée. »

Kristien, jeune experte

9 messages-clés

Kristien illustre parfaitement les neuf messages-clés formulés par les jeunes experts. Ces messages soulignent pourquoi il est si important que les enfants qui grandissent dans l’aide à la jeunesse soient pris en charge d’une façon sensible aux traumatismes. Ces messages doivent stimuler les changements nécessaires aux niveaux politique et pratique.

« Notre comportement est une réaction normale à une situation anormale. »

Message-clé des jeunes experts

Un guide pratique axé sur la prise en charge sensible aux traumatismes

Pour contribuer à ce que ce changement devienne réalité, dans notre propre organisation et en dehors, nous avons rédigé avec l’aide du centre d’expertise CELCIS un guide pratique afin d’encourager les professionnels de l’enfance à intégrer une approche sensible aux traumatismes dans leur pratique quotidienne. Il vise à fournir des outils pour voir au-delà du comportement de l’enfant, afin que les traumatismes éventuels reçoivent une attention appropriée. Il vise aussi à aider à réagir de façon à ce que les enfants se sentent soutenus pour faire face aux événements difficiles de leur vie.

Nous mettons également à disposition un document d’orientation pour intégrer la sensibilité aux traumatismes au niveau organisationnel. Ce document se concentre sur les personnes qui s’occupent des enfants : il propose d’écouter et de veiller sur celles et ceux qui sont aux côtés des jeunes chaque jour. Parce qu’il n’est possible d’agir de façon sensible aux traumatismes que si vous vous sentez vous-même suffisamment fort·e.

Nous proposons aussi un module de formation en ligne qui fournit une introduction générale à la prise en charge sensible aux traumatismes.

« Regardez-moi vraiment et faites un effort pour me connaître. »

Message-clé des jeunes experts

597 professionnels de l'enfance formés

Nous avons formé 597 professionnels de l’enfance originaires de six pays européens via un parcours de formation intensif d’une durée de six jours. 20 organisations de l’aide à la jeunesse ont suivi notre atelier axé sur le développement organisationnel. Nous faisons ainsi un petit pas vers une prise en charge sensible aux traumatismes dans l’aide à la jeunesse.

Une promesse pour l'avenir

Notre projet se clôture sur une promesse de notre directrice Hilde Boeykens envers les jeunes de l’aide à la jeunesse : nous nous engageons à continuer de nous battre à leurs côtés pour une aide à la jeunesse qui écoute et répond aux besoins et aux désirs des enfants et des jeunes.

Les jeunes experts avec un parcours dans l'aide à la jeunesse et participants au projet en photo avec Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d'Enfants

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus