Le legs en duo : un avantage pour vos proches et pour SOS

Un legs en duo permet à vos héritiers de ne payer aucun droit de succession parce que c’est SOS qui s’en chargera à votre place. En tant qu’œuvre humanitaire, SOS paie beaucoup moins de droits de succession (de 7% à 12,5%, selon la région), c’est donc avantageux pour nous aussi. Vos héritiers et SOS recevront donc tous les deux une plus grande portion, et c’est la partie de l’Etat qui diminuera.

Vous pouvez décider vous-mêmes quels projets de SOS Villages d’Enfants vous souhaitez soutenir ou vous pouvez laisser le choix à SOS, selon l’urgence.

Un exemple

Un legs classique
Anne-Marie, domiciliée en Région de Bruxelles-Capitale, est veuve et n’a pas d’enfant. Elle souhaite léguer à la fille de sa sœur, Monique (sa nièce), tous ses biens estimés à 600 0000 €. En tant que nièce d’Anne-Marie, Monique paiera 385 000 € de droits de succession. Sur les 600 000 €, il ne restera plus à Monique que 215 000 €. SOS Villages d’Enfants ne reçoit rien du tout.

Un legs en duo
Anne-Marie lègue à nouveau 600 000 € mais cette fois avec un legs en duo. Elle décide de léguer 50% à SOS Villages d’Enfants et 50% à Monique, soit 300 000 € pour chacun. SOS Villages d’Enfants paiera aussi les droits de succession calculés sur la part de Monique. Le calcul ci-dessous montre que Monique recevra alors 300 000 €, soit 85 000€ de plus qu’avec un legs classique. SOS Villages d’Enfants recevra également 87 500 € pour réaliser ses projets. C’est donc uniquement, la partie de l’État qui diminuera.