• Home
  • « Votre frère ou votre sœur peut être une source de soutien tout au long de votre vie »

Travail politique

« Votre frère ou votre sœur peut être une source de soutien tout au long de votre vie »

30/09/2022 - En tant que psychologue du développement et pédagogue, Kirsten Buist s'intéresse aux relations entre frères et sœurs depuis plus de 10 ans dans ses recherches. « On donne encore trop peu d’attention à l'importance de la relation entre frères et sœurs lors d’un placement selon moi. »

Untitled design (5)

Kirsten est chercheuse à l’Université d’Utrecht. Depuis plus de 10 ans, elle étudie comment les relations entre frères et sœurs se développent et comment ces relations sont liées au fonctionnement (social). « La relation avec son frère ou sa sœur est généralement la relation la plus longue de la vie. Il y a peu de personnes avec lesquelles on vit son enfance de cette façon. Grandir ensemble crée donc un lien fort. »

S’entraîner à adopter un comportement social

Comme ce lien fort est souvent inconditionnel, il offre aussi de la sécurité. Il donne aux enfants des opportunités de grandir. Kirsten détaille : « Dans le cadre de la relation sécurisante entre frères et sœurs, les enfants ont la possibilité de s’entraîner à adopter un comportement social. Vous ne devez pas avoir peur de perdre votre frère ou votre sœur si vous faites une erreur. Vous pouvez aussi apprendre beaucoup de choses en observant comment vos parents se comportent avec votre frère ou votre sœur. »

« La relation avec son frère ou sa sœur est généralement la relation la plus longue de la vie. »

Kirsten Buist, psychologue du développement et pédagogue

Pas toujours comme les doigts de la main

Tout ne se passe bien sûr pas toujours parfaitement entre les frères et sœurs. Kirsten revient sur les problèmes fréquents rencontrés dans les relations fraternelles : « L’un des enfants prend parfois le rôle d'un adulte, ce qui lui fait reposer sur lui une trop grosse responsabilité et l'empêche de se comporter suffisamment comme un enfant. Cela s’appelle la parentification. »

« Les disputes sont un autre problème. Les enfants se disputent beaucoup plus souvent avec leur frère ou leur sœur qu'avec l’ensemble de leurs copains. Il est important de vérifier dans quelle mesure les disputes relèvent d'un "comportement d’expérimentation" ou prennent des formes tellement graves qu'elles en deviennent dommageables. »

Besoin d’un bon accompagnement

La parentification ou une relation conflictuelle entre frères et sœurs est-elle une raison suffisante pour les accueillir séparément ? « Pas par définition. Cela fait partie de la relation entre frères et sœurs de se sentir parfois désavantagé et de se disputer, explique Kirsten. C'est pourquoi, pour chaque situation, il faut examiner avec attention ce qui se passe. »

Kirsten met en avant l'importance d'un bon accompagnement : « En cas de violence mutuelle, d'abus ou d'une relation où les frères et sœurs ne retirent pas de soutien l’un de l’autre, il peut être bénéfique pour un enfant d'être (temporairement) éloigné de la situation. Un bon accompagnement est alors nécessaire pour permettre la réunification. »

« Vous ne devez pas avoir peur de perdre votre frère ou votre sœur si vous faites une erreur. »

Kirsten Buist, psychologue du développement et pédagogue

Un plus grand engagement pour le placement des frères et sœurs ensemble

Les frères et sœurs sont encore trop souvent séparés lors des placements. Kirsten : « Je ne sais pas comment se déroule le jugement dans le cadre d'un placement, mais j'entends que les enfants ont parfois l'impression qu'on ne leur demande pas assez s'ils souhaitent être placés ensemble. Le fait de considérer si, dans la pratique, il y a ou pas de la place quelque part pour accueillir plusieurs enfants entre aussi en compte. »

Kirsten a contribué à l'adoption d'une loi qui donne aux frères et sœurs le droit de ne pas être séparés en 2021. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction mais il faut continuer de travailler afin que la loi soit appliquée dans la pratique.

Kirsten conclut : « J'ai l'impression que des efforts sont faits pour placer les enfants ensemble, mais ces efforts pourraient être plus grands. Des obstacles logistiques peuvent s'opposer au placement des enfants ensemble, mais il est plus souhaitable d’opter pour un placement ensemble - sauf lorsqu’il y a des objections urgentes - que d’arriver rapidement à la conclusion que cela ne peut pas se faire pour des raisons pratiques. L'ancrage juridique donne au gouvernement la responsabilité de s’attaquer aux obstacles pratiques. »

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus