Récoltes de fonds

Belgian Tornados to the top

Les Belgian Tornados se préparent aux Jeux olympiques 2020 de Tokyo grâce à un team building hors du commun. Les athlètes vont tenter d’atteindre ensemble le camp de base de l’Everest, au Népal. L’entraîneur de l’équipe, Jacques Borlée, est également ambassadeur de SOS Villages d’Enfants. Il ajoute donc un second objectif à cette mission : récolter des fonds en faveur de nos actions au Népal. Durant leur team building, les Belgian Tornados visiteront notamment l’un de nos villages d’enfants à Katmandou. Vous pouvez soutenir tous les membres de l’équipe, des athlètes jusqu’aux partenaires (médias) qui les accompagnent, via un don.

Belgian tornados

Comme Jacques Borlée, rejoignez notre famille !

« Je suis fier d’être ambassadeur de SOS Villages d'Enfants depuis 2013. Avec les Belgian Tornados, nous saisissons chaque occasion afin d'attirer l'attention du public et de collecter des fonds en faveur des enfants dont SOS Villages d'Enfants prend soin. J'espère que de nombreuses personnes nous soutiendront dans cette initiative. »

Jacques Borlée soutient SOS Villages d'Enfants depuis de nombreuses années

Soutenez les Belgian Tornados et leur équipe

Les Belgian Tornados profiteront de leur team building pour visiter l’un de nos villages d’enfants à Katmandou. Vous pouvez soutenir tous les membres de l'équipe grâce à un don, tant les athlètes que les partenaires (médias) qui les accompagnent. L’équipe a trois objectifs :

  1. Permettre à 10 enfants de grandir dans un environnement familial sûr durant un an en finançant une famille SOS de l’un de nos villages d’enfants.
  2. Soutenir 65 familles vulnérables dans la création d’une activité génératrice de revenus durable.
  3. Offrir un manteau d’hiver bien chaud à 500 enfants pour les protéger du froid.

Soutenez l'action des Belgian Tornados

Découvrez pourquoi les Belgian Tornados s'engagent aux côtés de SOS Villages d'Enfants sur leur page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Jacques Borlée

Découvrez pourquoi Jacques Borlée s'engage aux côtés de SOS Villages d'Enfants sur sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Fabrice Degeneve

Consultez sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Vincent Bribosia et Anne Kaufman

Consultez leur page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Jean Cornet

Consultez sa page de récolte de fonds.

Sponsor Rochelle Gilmore

Discover her fundraising page.

Soutenez l'action d'Olivier Lippens

Consultez sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Maurits Lemmens

Consultez sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Lucie Cincinatis

Consultez sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Romain Van Der Pluym

Consultez sa page de récolte de fonds.

Soutenez l'action de Vincent Kalut

Consultez sa page de récolte de fonds.


La situation des enfants au Népal

Les chiffres de l'Unicef démontrent que 21% des enfants népalais de moins de cinq ans ne bénéficient pas de soins adéquats. 37 % des enfants de moins de 17 ans n'ont pas d'autre choix que de travailler pour survivre.* SOS Villages d'Enfants veut lutter autant que possible contre cette situation.

Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d'Enfants : « Katmandou est une ville en pleine expansion, avec près de 100 000 habitants supplémentaires chaque année.* Il s’agit principalement de familles n’ayant plus les moyens de survivre en zone rurale. Elles rejoignent la métropole dans l’espoir d’un avenir meilleur mais les conditions de vie déplorables viennent briser ce rêve. Et les enfants en sont les premières victimes. Nous devons veiller à ce que ces enfants puissent grandir au sein d’un foyer sûr et chaleureux. Sinon, cela risque de compromettre sérieusement leur avenir et, par conséquent, celui de la communauté népalaise tout entière !

Un foyer sûr pour les enfants depuis 45 ans

SOS Villages d'Enfants est actif au Népal depuis 45 ans. Avec dix villages d'enfants et des programmes de renforcement de la famille, l’organisation veille à ce que plus de 6 000 enfants népalais grandissent au sein d’un foyer sûr.

Hilde Boeykens : « Nous élaborons avec le gouvernement népalais des solutions pour les enfants qui ont perdu ou risquent de perdre les soins de leurs parents.  Nous visons tout d’abord à renforcer les familles vulnérables afin que les enfants ne se retrouvent pas seuls. Si cela venait tout de même à se produire, nous offrirons à ces enfants une alternative appropriée : un foyer chaleureux dans l’un de nos villages d’enfants SOS. »

L’histoire des jumelles Gita et Sunita

Le père de Gita et de Sunita a perdu la vie lorsque les deux sœurs étaient âgées de deux ans à peine. Nous ne pourrons jamais effacer la perte de leur papa. Mais, avec votre soutien, nous pouvons veiller à ce que Gita et Sunita continuent de grandir entourées des soins et de l’amour d’une famille !

Chaque enfant a besoin d'une famille pour bien grandir.

Devenez parrain ou marraine