• Home
  • Mauvais bulletin scolaire : punir n’est pas la meilleure réponse

Parentalité positive

Mauvais bulletin scolaire : punir n’est pas la meilleure réponse

La fin de l’année scolaire approche et, avec elle, le bulletin de notes. Les résultats de votre enfant sont en baisse ? La tentation est grande de le priver de sorties entre amis ou de jeux vidéo cet été. Pourtant, ce n’est pas la meilleure réponse à apporter. Jo Voets, notre expert en pédagogie, vous explique pourquoi.

slecht rapport

Trouver sa propre motivation

« Le mauvais bulletin est source de tensions », explique Jo. En tant que parent, vous avez envie que votre enfant réussisse à l’école et, si ce n’est pas le cas, vous ressentez de l’inquiétude, de l’angoisse et de l’énervement. C’est tout à fait normal !

Quel comportement adoptez-vous dans cette situation ? Souvent, les punitions n’encouragent pas réellement votre enfant à améliorer ses résultats, surtout lors de l’adolescence. Pour progresser, il est important qu’il trouve la motivation en lui-même. Bonne nouvelle : vous avez la possibilité de l’aider dans cette voie.

Un parent, 3 compétences éducatives

Trois compétences pédagogiques sont essentielles pour aider votre enfant à se développer. Nous les appelons E-S-S :

  1. E = encadrer: le rôle de parent implique de fixer des limites et d’offrir un accompagnement à son enfant. Vous lui offrez ainsi la sécurité dont il a besoin pour élargir ses horizons et gagner en autonomie.
  2. S = soutenir: l’enfant a besoin de sentir que ses parents s’impliquent dans son éducation et peuvent le soutenir quand il en a besoin.
  3. S = stimuler: être parent, c’est aussi chercher avec son enfant des solutions positives à ses problèmes et tenter d’améliorer ensemble la situation.

Un besoin grandissant d’autonomie

Plus il grandit, plus votre enfant a besoin d’autonomie : alors que les parents peuvent avoir une influence de plus ou moins 80 % sur les comportements de leur enfant pendant les premières années de sa vie, cette influence diminue petit à petit pour ne plus atteindre qu’environ 20 % au moment de l’adolescence. Il s'est déjà forgé son propre caractère et ses amis ont aussi plus d'influence sur son comportement.

C’est à cette période cruciale que votre enfant se développe et devient un adulte indépendant. Punir n'est donc pas la meilleure réponse face à un mauvais bulletin : plus votre enfant grandit, moins vous avez d’influence sur son comportement.

Il est important que votre enfant trouve la motivation en lui-même

SOS Villages d'Enfants

Pour que votre enfant puisse satisfaire sereinement son besoin d’autonomie, la qualité de la relation qu’il noue avec vous est essentielle : sentir qu’il est un membre à part entière de la famille lui donne la confiance nécessaire pour développer ses propres compétences. C’est précisément ce que SOS Villages d’Enfants offre aux enfants qui ne peuvent pas grandir avec leurs parents.

Comment réagir face à un mauvais bulletin ?

Votre enfant est rentré à la maison avec un mauvais bulletin ? Inutile de se fâcher : il est sans doute tout aussi déçu que vous. Faites preuve de compréhension, offrez-lui du réconfort et mettez l'accent sur les points positifs ! Mieux vaut attendre le lendemain pour chercher des solutions à tête reposée. Vous pouvez alors aborder avec lui ces 3 points :

  1. Définissez ensemblequel est le problème : d’où viennent les mauvais résultats ? Quelle en est la cause ?
  2. Cherchez avec votre enfant les solutions possibles: s’orienter vers un domaine d'études qui correspond mieux à ses intérêts ? Adopter un meilleur équilibre entre le football et l'école ? Trouver plus de temps pour faire ses devoirs ? Recevoir de l'aide de ses parents ?
  3. Prenez ensemble une décisionqui convient à tout le monde et concluez des engagements que chacun se sent prêt à respecter.

Aidez votre enfant à progresser

Vous l’aurez compris : pour encourager votre enfant à améliorer ses résultats scolaires, mieux vaut chercher avec lui ce qui le motive à progresser plutôt que recourir à la punition. Votre enfant a besoin de sentir qu’il a un contrôle sur sa propre vie.

L’entourer, l’encourager et lui exprimer votre soutien ne peut que l’aider à grandir et à devenir un jeune adulte fort, autonome et bien dans sa peau ! Et vous l'aidez aussi à trouver une solution ses problèmes et à tirer des leçons de ses échecs. Pas mal, non ?

Chaque enfant a besoin d'une famille pour bien grandir.

Devenez parrain ou marraine