• Home
  • Deux fratries de quatre enfants trouvent un foyer chaleureux au Village d’Enfants SOS Chantevent

Familles en Belgique

Deux fratries de quatre enfants trouvent un foyer chaleureux au Village d’Enfants SOS Chantevent

Cet été, nous avons accueilli deux fratries de quatre enfants dans notre village d'enfants près de Marche-en-Famenne. C'est une situation exceptionnelle car les frères et sœurs sont souvent séparés lorsqu’ils ne peuvent plus grandir chez leurs parents et sont placés dans des services de l’Aide à la jeunesse. C’est d’autant plus vrai lorsque la fratrie est grande.

55695 (1)

Garder les fratries unies

Notre enquête réalisée auprès de 97 jeunes de l’Aide à la jeunesse en Flandre l’avait déjà souligné : 77 % des enfants interrogés n’ont pas grandi avec un ou plusieurs de leurs frères et sœurs. Trop souvent, les frères et sœurs sont séparés lorsqu’ils ne peuvent (temporairement) plus grandir avec leur famille, car il n’y a pas toujours assez de places disponibles pour les accueillir tous ensemble ou pour d’autres raisons pratiques.

SOS Villages d’Enfants agit depuis plus de 50 ans pour permettre aux enfants placés de continuer de grandir auprès de leurs frères et sœurs. Depuis cet été, notre Village d’Enfants SOS Chantevent, près de Marche-Famenne, accueille ainsi deux nouvelles fratries de quatre enfants. Elles grandissent dans nos maisons familiales Le Hêtre et Le Cerisier, entourées d’éducateurs qui prennent soin d’eux dans un cadre chaleureux et sûr.

Un lien unique entre frères et sœurs

Natacha Rossignol, responsable pédagogique des maisons Le Hêtre et Le Cerisier : « Nous accordons une attention toute particulière au lien fraternel. Les frères et sœurs sont des modèles les uns pour les autres, ils se donnent des conseils et jouent des rôles complémentaires dans la relation qui les aident à développer leurs compétences sociales et relationnelles. Nous le voyons très bien avec les deux nouvelles fratries que nous accompagnons : par exemple, dans la fratrie accueillie dans la maison Le Hêtre, l’une des sœurs aide son frère à apprendre à faire du roller en lui tenant la main. » Ensemble, les frères et sœurs apprennent aussi à faire attention aux autres, à respecter les limites de chaque personne et à construire des relations stables.

« La fratrie est une ressource tout au long de la vie des enfants : c’est le lien le plus long que l’on a dans la vie. »

Natacha Rossignol, responsable pédagogique des maisons Le Hêtre et Le Cerisier

Grandir entourés de leur fratrie procure aussi aux enfants une sécurité affective. Les frères et sœurs partagent la même histoire familiale, le même passé et peuvent donc se soutenir mutuellement dans les bons comme dans les mauvais moments. « Lorsque nous avons accueilli la seconde fratrie dans la maison Le Cerisier, les deux plus jeunes ont demandé à dormir ensemble comme chez papa et maman. Leur fratrie est une source de réconfort, alors nous veillons à ce que les chambres soient proches les unes des autres », explique Natacha.

« Nous organisons aussi des activités qui les rassemblent tous ensemble. Ce sont de beaux moments d’échange, des moments privilégiés. Lorsque les liens fraternels sont maintenus ou favorisés, la fratrie devient une ressource tout au long de la vie des enfants : c’est finalement le lien le plus long que l’on a dans la vie. »

Rendre le retour chez papa et maman possible

Chez SOS Villages d’Enfants, nous trouvons important de préserver les liens des enfants avec leur famille. Nous veillons à ce que les enfants maintiennent autant que possible le contact avec elle. « La maman de l’une des deux fratries a passé un week-end avec ses enfants dans la maison des familles du village d’enfants », explique Natacha. Nous mettons également en place un soutien et un accompagnement intensif avec la famille lorsque la situation le permet. « Avec cette fratrie, nous réalisons un travail éducatif avec les deux parents : Comment préparer un repas équilibré et abordable pour une famille nombreuse ? Quelles limites mettre à mes enfants ? Comment octroyer du temps à chacun d’entre eux ?... »

Quand cela est possible, nous voulons permettre aux enfants et à leurs parents d’être réunis car, lorsqu’elle est en mesure d’assurer la sécurité et le bien-être de ses enfants, la famille d’origine est le meilleur endroit où ils peuvent grandir.

Donnez à des enfants seuls la chance de grandir entourés d’une famille.

Devenez parrain ou marraine