• Home
  • Cette femme forte dirige l’ouverture de notre premier espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens

Familles en Belgique

Cette femme forte dirige l’ouverture de notre premier espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens

Irma est une femme avec une vision et de l’ambition. Elle coordonne notre espace dédié aux enfants ukrainiens qui ouvrira bientôt ses portes. Elle veillera à ce que les enfants puissent continuer d’être simplement des enfants et de s’amuser pleinement. En même temps, elle s’assurera que l’espace dédié aux enfants soit bien plus qu’un lieu de jeu : un havre de paix et de sécurité en cette période d'incertitude. Un lieu où le deuil et la perte ont leur place et sont encadrés. Irma nous en dit plus.

Irma De Baets

« Sur le site de Scheut à Louvain, là où se trouve notre Maison Hejmo, la Ville de Louvain organise depuis plusieurs mois l’accueil d’urgence de 130 réfugiés ukrainiens, dont 42 enfants », explique Irma. Notre proximité sur place et nos connaissances au sujet des enfants ayant une expérience migratoire peuvent également être un plus pour eux. C'est pourquoi nous avons pris une décision : y ouvrir un espace dédié aux enfants.

Irma est impatiente de démarrer de ce projet. Elle est psychologue avec de l’expérience auprès des enfants de 0 à 3 ans et elle dispose aussi de nombreuses connaissances en matière d'interaction. Elle est d'origine géorgienne. Elle fait preuve de beaucoup de compréhension envers les enfants et leurs tuteurs. En plus, elle parle couramment le russe, ce qui lui permet de communiquer facilement avec les Ukrainiens étant donné que bon nombre d’entre eux maitrisent cette langue.

Une accompagnatrice joue avec les enfants dans notre espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens en Autriche

Une accompagnatrice joue avec les enfants dans notre espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens en Autriche

Pourquoi un espace dédié aux enfants ?

« Les espaces dédiés aux enfants sont souvent mis en place lors de situations d’urgence. Dans ce cas-ci, nous voulons offrir aux familles qui ont fui l'Ukraine un endroit sûr », raconte Irma. C'est un endroit où les enfants peuvent jouer et se détendre, parce que c'est ce que les enfants sont supposés faire. Mais ce lieu représente bien plus. Les accompagnateurs observent les enfants et peuvent tirer la sonnette d'alarme s’ils remarquent que l’un d’entre eux a besoin de soins supplémentaires.

« Grâce à l’espace dédié aux enfants, nous voulons créer un lieu sûr où ils peuvent exprimer leurs sentiments. Nous voulons construire une routine prévisible qui rende leur vie quotidienne un petit peu plus normale. Cela peut les aider à commencer un processus de deuil et à apprendre à gérer ces sentiments. »

Irma De Baets, coordinatrice de l'espace dédié aux enfants

C'est d’une grande importante car ces enfants et les personnes qui les accompagnent ont vécu beaucoup de choses. Certains ont été confrontés à la violence physique, ont entendu des bombes tomber, et tous ont dû soudainement laisser derrière eux leur vie et leurs proches. Cela génère du stress. Beaucoup de stress. Ils sont nombreux à avoir développé un syndrome de stress post-traumatique.

Leur santé physique et mentale en est impactée. Irma : « Grâce à l’espace dédié aux enfants, nous voulons créer un lieu sûr où ils peuvent exprimer leurs sentiments. Nous voulons construire une routine prévisible qui rende leur vie quotidienne un petit peu plus normale. Cela peut les aider à commencer un processus de deuil et à apprendre à gérer ces sentiments. » 

Jouer et stimuler en toute sécurité

Il y en a pour tous les goûts : nous proposons des activités adaptées à tous les âges et qui stimulent leur développement dans notre espace dédié aux enfants. Cela va de la communication aux compétences sociales, en passant par la réduction du stress et bien plus encore.

Un accompagnateur est toujours présent pour aider, expliquer et garder un œil sur ce qu’il se passe. Ils sont formés pour interagir avec douceur et respect avec les enfants et pour repérer les signaux d'urgence ou les comportements problématiques.

Les enfants intègrent beaucoup d’événements vécus sous forme de jeu. « Un enfant qui a été mordu par un chien par exemple le répétera aussi en jouant. Cela fait partie du processus de traitement. Si ce jeu continue de revenir pendant des semaines et est accompagné d'autres symptômes comme des problèmes de sommeil, cela indique que l'enfant a développé un trouble post-traumatique », illustre Irma. Les accompagnateurs sont attentifs à ces signaux pour que, quand des problèmes apparaissent, nous puissions orienter les enfants à temps vers une aide appropriée, un psychologue par exemple.

Dessins d’enfants de notre espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens en Autriche

Pour les enfants et les personnes prenant soin d’eux, les accompagnateurs sont une figure stable. Ce sont toujours les mêmes personnes sur lesquelles ils peuvent se reposer. Cela leur permet de construire une relation de confiance. Les accompagnateurs observent aussi comment les enfants se développent, comment la dynamique de groupe change, et ils peuvent stimuler et soutenir chaque enfant individuellement.

Les enfants sont le miroir des sentiments de leurs parents. Les parents et les tuteurs sont donc un maillon indispensable pour permettre à l’enfant d’être résilient.

Irma De Baets, coordinatrice de l'espace dédié aux enfants

N'oubliez pas les parents et les tuteurs

Les parents et les tuteurs ? Ils sont bien sûr les bienvenus à tout moment dans notre espace dédié aux enfants afin de prendre part aux activités avec leurs enfants. Ils ont eux aussi ont traversé des épreuves et sont confrontés à des changements importants dans leur vie. Ils doivent aussi pouvoir faire de la place à leurs sentiments et à leurs émotions, car les enfants sont le miroir des sentiments de leurs parents. Les parents et les tuteurs sont donc un maillon indispensable pour permettre à l’enfant d’être résilient.

Une accompagnatrice joue avec un enfant dans notre espace dédié aux enfants réfugiés ukrainiens en Autriche

« Un groupe d'information et de soutien est mis en place pour les parents, précise Irma. Des questions pratiques peuvent y être discutées telles que l'éducation et la manière dont la garde des enfants est organisée en Belgique. Mais il y a bien entendu aussi de la place pour parler plus profondément de ce qui les perturbe. » Dans un groupe d'information, ils peuvent apprendre à se connaître et à se soutenir les uns les autres. Ils peuvent former un réseau sur lequel ils pourront compter quand ils continueront de construire leur vie en Belgique.


En connexion avec la communauté

Nous faisons tout ceci en collaboration avec les écoles, les médecins, les clubs de loisirs, les bénévoles... Nous travaillons de manière holistique : nous voulons échanger les informations entre les personnes concernées pour établir un plan d'intervention si nécessaire. En impliquant la communauté locale, en construisant des relations positives et en communiquant de façon ouverte, nous pouvons avoir plus d'impact et soutenir les enfants dans leurs besoins de soins à tous les niveaux de leur vie quotidienne. Nous offrons ainsi un environnement propice au rétablissement des enfants et des personnes prenant soin d’eux et nous les aidons à gérer leurs émotions difficiles.

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus