• Home
  • Sedina : du village d’enfants de Sarajevo aux pistes de ski des Jeux olympiques

Familles dans le monde

Sedina : du village d’enfants de Sarajevo aux pistes de ski des Jeux olympiques

Le talent n’attend pas le nombre d’années ! La preuve avec Sedina : cette jeune femme du village d’enfants de Sarajevo s’est imposée dès l’âge de 6 ans comme une skieuse hors pair. Une vraie fierté pour sa maman SOS Hidajeta, qui n’a jamais cessé de la soutenir tout au long de son incroyable parcours, peu importe les difficultés.

Sedina

Sedina Muhibic n’est pas une jeune femme comme les autres : passionnée de ski alpin depuis sa plus tendre enfance, cette Bosnienne de 26 ans est parvenue à faire de ses rêves une réalité. Et ce, malgré les obstacles qui se sont pourtant dressés sur son chemin.

Des débuts difficiles

Abandonnée à la naissance par sa famille, Sedina est confiée à un orphelinat de Sarajevo. Son quotidien est à nouveau bouleversé quelques années plus tard lorsque la guerre en Bosnie-Herzégovine l’amène à se réfugier en Allemagne.

Une enfance heureuse au village d’enfants

Sedina rentre finalement dans son pays natal à l’âge de 5 ans, où elle trouve un foyer aimant et chaleureux au sein du village d’enfants de Sarajevo et plus particulièrement auprès de sa maman SOS, Hidajeta Djonlagic, qui deviendra un véritable pilier dans sa vie.

Sedina se construit des souvenirs heureux en compagnie des autres enfants du village : les soirées karaoké, les parties de cache-cache, les bals costumés… Mais c’est aussi dans le village d’enfants de Sarajevo qu’elle découvre la passion qui guidera toute sa vie : le ski alpin.

Son coup de foudre pour le ski alpin

C’est en regardant la télévision avec sa maman SOS Villages d'Enfants que Sedina assiste pour la première fois à une compétition de ski. C’est le coup de foudre immédiat : « Je m’imaginais sur la ligne de départ, descendant courageusement vers l’arrivée et raflant la première place du podium », se souvient Sedina avec émotion.

Si je devais revivre ma vie, je choisirais la même.

Sedina Muhibic

Le virus du ski alpin ne l’a plus lâchée depuis. La jeune femme se rappelle encore comment elle mimait les mouvements de ses sportives favorites devant son écran, rêvant de devenir un jour une championne olympique. Loin de freiner ses rêves, sa « maman » Hidajeta l’encourage même avec enthousiasme dans cette voie et lui achète sa première paire de lunettes de ski.

Forte du soutien de sa famille SOS Villages d'Enfants, Sedina se lance avec passion dans ses cours de ski et progresse rapidement grâce aux conseils avisés de ses entraîneurs. Tous la considèrent d’ailleurs comme un talent plus que prometteur.

Une volonté de fer

Le monde de Sedina s’écroule en 2013 quand elle est victime d’une blessure grave au genou droit lors d’un banal entraînement de ski. Un drame pour cette skieuse passionnée, qui voit alors ses chances de participer aux Jeux olympiques s’éloigner petit à petit.

Mais cette battante ne lâche rien et continue de faire du ski le centre de sa vie. Elle se consacre à 100% à son mémoire sur l’accessibilité du ski alpin pour les personnes handicapées, qu’elle réalise à l’Université de Sarajevo. La jeune femme a aussi récemment subi sa troisième intervention chirurgicale au genou et côtoie les skieurs professionnels en tant que membre du personnel de l’équipe de ski croate.

Une belle leçon de vie

Sedina a réussi à faire de toutes ces épreuves une force pour toucher du doigt son rêve olympique : en 2022, la jeune athlète espère bien faire partie de l’équipe de bénévoles des Jeux olympiques d’hiver de Beijing. Une belle opportunité pour cette amoureuse du sport de fouler enfin les pistes de ski qu’elle chérit depuis son enfance !

« Si je devais revivre ma vie, je choisirais la même », affirme Sedina, fière et heureuse d’avoir grandi dans un Village d’Enfants SOS. Et elle est d’autant plus heureuse qu’elle a toujours pu compter sur le soutien de sa maman SOS Hidajeta tout au long de son parcours, dans les bons comme dans les mauvais moments. « Je suis extrêmement chanceuse de l’avoir comme mère. Une maman, ce n’est pas une personne qui vous donne naissance : c’est une personne qui vous élève. »

Chaque enfant a besoin d'une famille pour bien grandir.

Devenez parrain ou marraine