• Home
  • En Éthiopie, SOS Villages d’Enfants déploie un programme novateur de prise en charge en famille d'accueil

Familles dans le monde

En Éthiopie, SOS Villages d’Enfants déploie un programme novateur de prise en charge en famille d'accueil

L'Éthiopie fait face à une grande problématique d'enfants abandonnés à la naissance ou très jeunes. Pour contribuer à y répondre, SOS Villages d’Enfants a développé une forme officielle de prise en charge en famille d'accueil, un modèle d’accueil familial et chaleureux tout à fait nouveau en Éthiopie. 100 enfants et jeunes grandissent désormais dans 98 familles d’accueil et sont intégrés dans la communauté locale.

FR_ethiopia-fsp-jimma-foster-care-lars-just-070-jpg-1-620bab52514d6

Formaliser la prise en charge en famille d’accueil

Bien que la prise en charge en famille d’accueil soit inscrite dans la loi en Éthiopie, cette pratique est peu adoptée dans les faits. La prise en charge informelle en famille d'accueil est une pratique courante mais qui entraîne une série de risques. Les enfants n'ont souvent pas de statut légal sûr, les parents d'accueil informels ont généralement peu de ressources et peuvent manquer des compétences parentales nécessaires pour gérer les problèmes psychosociaux ou les traumatismes des enfants. Les enfants placés informellement en famille d’accueil sont souvent utilisés comme une main-d'œuvre peu chère.

SOS Villages d’Enfants souhaitait changer cette situation. En établissant des liens solides avec le gouvernement et les autorités locales, SOS Villages d’Enfants Éthiopie a développé un programme officiel de prise en charge en famille d’accueil – le premier et le seul à l’heure actuelle - dans la région de Jimma.

Bini* a été trouvé dans une mosquée quelques heures après sa naissance. Il vit désormais avec sa famille d'accueil. Il a le même âge que Tanel, le fils biologique, dont il est inséparable.

La force du réseau

Dans le cadre du programme de prise en charge en famille d'accueil, les parents d’accueil potentiels sont sélectionnés avec soin et sont mis en lien avec un enfant livré à lui-même. De nombreux enfants sont âgés de moins d’un an : chaque jour est donc précieux et les parents d'accueil ont une importance vitale. Le tout-petit peut souvent rejoindre sa nouvelle maison après une première rencontre à l'hôpital. Lorsque les enfants sont plus âgés, les parents d'accueil prennent d’abord le temps de créer une relation avec eux.

SOS Villages d’Enfants continue de soutenir et de conseiller les familles d’accueil après l’arrivée de l’enfant. Un soutien sur mesure est offert selon les besoins de chaque famille : renforcement des compétences pédagogiques, soutien financier si nécessaire, accompagnement par des mères SOS expérimentées, rencontres avec d’autres familles d’accueil de la région… Tout ce réseau veille à ce que les familles aient la force d'élever les enfants et puissent transmettre cette force aux enfants.

La cérémonie du café est un aspect important de la vie socioculturelle en Éthiopie. Les collaborateurs SOS profitent de ce moment pour aborder différents sujets. Cette fois-ci : le covid-19 et comment se protéger soi et sa famille.

Impact

100 enfants et jeunes grandissent aujourd’hui dans 98 familles d’accueil et sont bien intégrés dans la communauté locale. Ils vont à l’école, font usage des services locaux et passent leur temps libre dans la communauté. Nous ne pourrons jamais compenser la perte de leurs parents, et grandir dans une famille d'accueil n'est pas évident. Mais, malgré tout, ces enfants ont désormais un foyer.

Les parents d’accueil partagent leurs expériences avec leurs voisins et leurs amis, ce qui génère un changement d’attitude dans la communauté. SOS Villages d’Enfants a été le premier à lancer un mouvement pour offrir aux enfants abandonnés une famille. Le nombre de familles intéressées continue d’augmenter.

Les parents d’accueil partagent aussi volontiers leurs expériences sur des sujets plus formels. SOS Villages d’Enfants Éthiopie organise plus actions de sensibilisation à la problématique des enfants abandonnés. Les parents d'accueil aiment y participer pour partager leurs connaissances et leur expérience avec un grand public. La boucle est ainsi bouclée.

Bini et Tanel aident leur maman (d’accueil) à laver les vêtements.


* Nom d'emprunt pour protéger la vie privée de l'enfant.

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus