• Home
  • Votre don en action les dix plus importantes réalisations de 2018

À propos de SOS Villages d'Enfants

Votre don en action les dix plus importantes réalisations de 2018

Vous nous avez soutenus en 2018 ? Dès lors, vous désirez certainement savoir à quel point votre don a fait la différence. C’est pourquoi nous vous proposons de parcourir nos dix réalisations les plus importantes de 2018. Merci !

Vacature Simba-ouder

1. Notre village d'enfants belge : un accompagnement progressif des parents et des fratries

Chez SOS Villages d'Enfants, nous accordons une place importante au lien familial. Même si les parents ne peuvent rester avec leurs enfants, il est très important de maintenir ce lien. Cela aide d’une part les parents à comprendre leur situation et d’autre part les enfants pour qu’ils ne se sentent pas fautifs de leur placement. C’est pourquoi nous continuons d’investir dans le lien parent-enfant. Il en va de même pour les relations entre frères et sœurs.

2. Plus d'un millier de familles sur le point d’acquérir un revenu durable au Congo et au Burundi

Cette année, avec notre programme de renforcement des familles « Ŝanĝo : des enfants forts pour changer le monde », nous avons aidé plus d'un millier de familles à créer une entreprise ou un commerce. Elles ont ainsi une source durable de revenus, avec laquelle elles peuvent habiller leurs enfants, les nourrir et les envoyer à l'école. En même temps, nous construisons un réseau de soutien social avec la communauté, afin qu’elle puisse à terme aider les familles à sortir de la pauvreté. C’est le début d'un changement durable !

3. Syrie : 67 enfants réunis avec leur famille, 1 600 enfants en sécurité dans notre espace dédié aux enfants

Fuyant la guerre et la violence, plusieurs milliers de réfugiés se rassemblent à Tartous, une région relativement sûre de la côte syrienne. En chemin, de nombreux enfants ont perdu leur famille. Nous les accueillons temporairement tout en recherchant leurs parents. Cette année, nous avons pu réunir 67 enfants avec leurs familles ! Les enfants de la région sont accueillis au sein de l'espace que nous leur dédions et peuvent participer avec insouciance à une journée de divertissement et d’éducation. De plus, ils ont accès à des soins médicaux et psychologiques. Au cours de cette année, 1 600 enfants ont passé la journée dans notre espace dédié aux enfants, à Tartous.

4.Nos experts au Parlement plaident pour ne pas séparer les fratries

Actuellement, lorsque les enfants ne sont plus en sécurité à la maison et ont besoin d'une famille d’accueil, ils sont souvent séparés. Après la perte de leur maison, ils perdent également leur frère et/ou leur sœur. Un traumatisme de plus ! Psychologue dans notre village d'enfants belge, Stéphanie Haxhe a inscrit le thème à l'ordre du jour du Parlement fédéral et l'a défendu avec ferveur. Ce qui a le plus retenu l’attention fut le témoignage d'Idriss Dauphin qui a grandi, avec sa sœur, dans notre village d’enfants en Belgique.

5.Deux années d’accueil d'enfants réfugiés en Belgique : c'est chose faite

Depuis 2016, nous hébergeons dans notre maison d'accueil Hejmo à Louvain neuf jeunes arrivés seuls en Belgique. Etant lui-même réfugié, l’éducateur Ahmed est un modèle pour nos jeunes. Dans cet article, il revient sur le chemin qu’il a parcouru au cours des deux dernières années : « Je vois beaucoup de potentiel dans les enfants et les jeunes d’Hejmo, je crois en leur avenir. Mais nous devons tous ensemble leur donner des chances. »

6. Au Sénégal et au Mali, près de 1 500 enfants mendiants renouent avec la société

Dans la plupart des villes du Sénégal et du Mali, de nombreux enfants mendient dans les rues. Ils grandissent dans de très mauvaises conditions et ont peu de perspectives d'avenir. Ces dernières années, nous avons aidé 1 464 enfants à renouer avec la société de plusieurs manières : en leur fournissant un accès à l'éducation, en organisant des familles de soutien ainsi qu’un réseau de volontaires autour d'eux et en améliorant leurs conditions de vie.

7. Une première en Belgique : un accueil innovant pour les tout-petits

Les tout-petits (de 0 à 3 ans) qui ne sont pas en sécurité à la maison se retrouvent trop souvent dans des foyers d’accueil surchargés. SOS Villages d'Enfants bénéficie de la confiance du gouvernement pour lancer un projet pilote qui répond mieux aux besoins spécifiques de ces enfants. Cette initiative est d’autant plus importante que les mille premiers jours d'un enfant sont cruciaux pour son développement futur. Au cœur de ce projet pilote se trouve nos « parents Simba » : des professionnels qui accueillent deux à quatre enfants, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

8. Un foyer chaleureux pour 79 000 enfants dans le monde

Ce sera dans notre liste chaque année. Beaucoup d'enfants grandissent dans nos villages d’enfants partout dans le monde. Notre attention à leur égard est durable et inconditionnelle. Chaque jour, notre équipe de professionnels est prête à prendre soin d’eux, à les élever et à les guider sur la voie d’une existence autonome. Parce que sans amour un enfant ne peut pas grandir.

9. Déjà 70 espaces « Bisou et Câlin »

Les démonstrationss d’amour d’un parent sont cruciales pour le développement des enfants. C’est pourquoi SOS Villages d’Enfants encourage des interactions affectives au quotidien. À la fin de l’année 2018, il existait déjà 70 espaces « bisou et câlin » dans les écoles Belges : c’est notre rappel aux parents de l'importance de donner un dernier câlin à leurs enfants avant de partir. Depuis cet été, nous proposons aussi des petits mots « bisou et câlin » qui donnent aux enfants un petit coup de pouce pour relever les défis du quotidien à l'école.

10.Des espaces dédiés aux enfants en Indonésie et au Bangladesh (Rohingya)

Deux des drames humains les plus déchirants se sont déroulés cette année en Indonésie et au Bangladesh. Tandis que l’Indonésie a été touchée par un tsunami dévastateur, le Bangladesh fut le refuge de près d’un million de personnes (Rohingya) qui ont été chassées du Myanmar. Dans les deux pays, nous avons ouvert des espaces dédiés aux enfants où ils peuvent bénéficier d’une protection, de soins et de nourriture, d’un soutien psychologique ainsi que d’une dose quotidienne de divertissement.


Chaque enfant a besoin d'une famille pour bien grandir.

Devenez parrain ou marraine