À la une À propos de SOS Villages d'Enfants

Plus jamais seuls

Un enfant sur 10 grandit sans les soins et l’amour d’un parent. Cela met ces enfants en grand danger et menace sérieusement leur développement. Avec l'action #plusjamaisseuls, nous voulons contribuer à ce qu’ils grandissent dans un foyer chaleureux, entourés d'adultes de confiance qui les connaissent chacun par leur nom et qui prononcent celui-ci avec amour.

Nooit meer alleen HP final

Avoir un nom est un droit fondamental

On estime que 100 000 nouveau-nés par jour dans le monde - soit un quart de tous les bébés - courent le risque de ne jamais recevoir de nom ou de carte d'identité, selon l'UNICEF. La Convention relative aux droits de l'enfant stipule pourtant que chaque enfant a le droit d'avoir un nom. Avoir un nom est un droit fondamental, mais cela représente bien plus encore.

« Nous voulons que chaque enfant grandisse dans un foyer chaleureux où son nom est prononcé avec amour. »

Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d'Enfants

Notre nom est le point de départ de notre identité

Avoir un nom est essentiel pour un enfant : c'est le point de départ de son identité, la reconnaissance de son existence. Les enfants ont besoin d'être entourés d'adultes de confiance qui prononcent leur nom avec amour tous les jours. Un enfant sur 10 dans le monde ne grandit néanmoins pas dans cet environnement chaleureux. Cela peut avoir un impact sérieux sur leur développement physique et mental et leur donner une image négative d'eux-mêmes.


Notre nom est un mot chargé de sens

L'estime de soi et la confiance en soi sont des points difficiles pour de nombreux enfants avec lesquels nous travaillons. En raison de la situation vécue à la maison, beaucoup n'ont pas pu recevoir suffisamment d'attention et d’affection pour construire leur identité sur des bases positives, ce qui peut les amener à percevoir leur nom avec une connotation négative.

« Aimer son nom, c’est aimer une partie de soi. »

Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d'Enfants

« Aimer son nom, c’est aimer une partie de soi »

Chez SOS Villages d'Enfants, nous avons donc à cœur de connaître chaque enfant de nos projets par son nom et de prononcer celui-ci avec amour. Cela représente un aspect important de notre travail. Les enfants apprennent ainsi à s'aimer et à aimer les autres. Nous y contribuons en étant présent pour eux de manière positive, en les traitant avec amour et respect, en leur offrant un environnement sûr, en les aidant à développer leur estime de soi... Et leur nom fait partie de ce processus : aimer son nom, c'est aussi aimer une partie de soi.

C'est pourquoi les noms des enfants occupent une place centrale sur le site de notre action www.plusjamaisseuls.be.

« Dans notre Maison Hejmo, les noms de nos jeunes sont au centre. Lorsque les jeunes arrivent chez nous, nous leur demandons toujours comment nous devons prononcer leur nom et ce qu'il signifie. Nous y accordons beaucoup d'attention. Cela fait entièrement partie de notre moment de rencontre. »

Katrien Goossens, coordinatrice de la Maison Hejmo

Contribuez à ce que des enfants livrés à eux-mêmes grandissent dans un foyer sûr et chaleureux

En savoir plus