Les projets SOS en Wallonie

En Belgique aussi, des enfants n’ont pas toujours la chance de grandir dans un environnement familial sain. Lorsque la sécurité physique et émotionnelle d’un enfant est compromise, il se peut qu’une solution d’accueil alternatif doive être envisagée. Le Village d’Enfants SOS Chantevent et la maison familiale l’Alouette offrent ainsi un nouveau foyer à 43 enfants.

Le Village d’Enfants SOS Chantevent accueille dans des familles SOS des enfants qui ne peuvent plus vivre auprès de leurs parents.
43 enfants

grandissent dans une famille SOS dans le Village d’Enfants SOS Chantevent

30 enfants

sont accueillis chaque jour à la crèche Les Bisounours

7 jeunes

peuvent vivre en semi-autonomie dans le cadre de notre projet pour les jeunes

6 enfants

trouvent un nouveau foyer dans la maison familiale l’Alouette

Que fait SOS ?

Un nouveau foyer au sein du village d’enfants
43 enfants grandissent dans un environnement familial au sein du Village d’Enfants SOS Chantevent (près de Marche-en-Famenne). Notre premier souci est d’assurer la sécurité physique et émotionnelle des enfants. Mais nous leur offrons aussi un nouveau foyer. Ils vivent dans l’une des sept maisons familiales avec une mère SOS ou avec une équipe d’éducateurs motivés.

Une vie comme tous les autres enfants
La vie quotidienne des enfants du village n’est pas différente de celle des autres enfants. Ils vont à l’école dans les environs et y ont leurs activités extrascolaires. Lorsqu’ils rentrent à la maison le soir, ils ont le temps de se détendre et de faire leurs devoirs. Et comme dans toute famille, les enfants participent aux tâches ménagères.

Un encadrement pédagogique professionnel
Les mères SOS, une équipe d’éducateurs, un coordinateur et un logopède veillent au bon développement des enfants. Toutes ces personnes travaillent sur base d’une vision pédagogique claire. Chaque enfant reçoit ainsi le soutien qui lui convient le mieux.

La famille biologique reste importante
Si la situation le permet, les enfants gardent le contact avec leur famille biologique. C’est important pour qu’ils puissent bien comprendre la raison de leur séjour au village d’enfants. La famille est toujours une base sur laquelle construire, donc plus cette base est stable et aimante, mieux c’est pour l’enfant. Et si la situation familiale évolue positivement, nous veillons alors à ce que les enfants puissent réintégrer en toute sécurité la cellule familiale.

Sur le chemin de l’indépendance
Conformément à la loi, les jeunes doivent quitter leur institution sociale – et donc également le village d’enfants – à l’âge de dix-huit ans. Mais, à dix-huit ans, il n’est pas évident d’aller vivre seul, de se prendre en charge et de construire son avenir.

C’est pourquoi nous préparons les enfants à être indépendants dès leur plus jeune âge. Ils commencent par de petites choses : gérer leur argent de poche, cuisiner et manger sainement ensemble, prendre un rendez-vous chez le médecin. En les impliquant autant que possible dans les choix qui influencent leur vie quotidienne, nous leur apprenons très tôt à prendre leur vie en main.

Vivre en semi-autonomie
Dès l’âge de seize ans, les jeunes peuvent choisir de vivre en semi-autonomie dans la maison commune du village d’enfants. Guidés par un éducateur, ils y apprennent à vivre de manière indépendante et acquièrent ainsi beaucoup d’expérience.

Les mères SOS et une équipe d’éducateurs créent un véritable foyer pour les enfants

Les jeunes qui ne se sentent pas encore prêts à vivre seuls à dix-huit ans peuvent encore séjourner un temps à ‘l’Olivier’, une Maison de jeunes SOS à Hollogne (Marche-en-Famenne). Quatre jeunes y vivent dans des studios individuels et y bénéficient encore du soutien d’un éducateur. Le but est de travailler ensemble sur un projet de vie. L’Olivier est également ouvert aux jeunes qui ne viennent pas du village d’enfants mais qui ont besoin de ce type de soutien.

L’Alouette
SOS Villages d’Enfants a ouvert à Rochefort une huitième maison familiale, qui accueille six enfants dans un cadre familial. Le but est que ces enfants puissent à terme réintégrer en toute sécurité leur cellule familiale.

Les Bisounours
La crèche Les Bisounours se situe au sein même du village d’enfants. Nos collaborateurs y accueillent non seulement des enfants du village d’enfants, mais aussi des enfants de la commune. Si nécessaire, la priorité est donnée aux enfants dont les parents vivent une situation sociale difficile.

Contact
Martine Mariën est la directrice du Village d’Enfants SOS Chantevent et des projets annexes. Sophie Michat en est la responsable administratif. Vous pouvez les joindre au numéro 084/38.00.40 ou via martine.marien [at] sos-villages-enfants.be ou sophie.michat [at] sos-villages-enfants.be.

Construisons ensemble un foyer chaleureux pour des enfants qui ne peuvent pas grandir auprès de leurs parents

Sponsorisez un projet belge
Partenaire(s)
Sharing is caring:

Parrainez un projet SOS en Belgique

Votre numéro de compte
Paiement mensuel par domiciliation: Plus d'infos
Remarques