À propos de SOS Villages d'Enfants

Nos réalisations les plus importantes de 2019

2019 touche à sa fin. Il est grand temps de revenir sur ce que nous avons pu accomplir au cours de cette année grâce à votre soutien. Découvrez nos réalisations les plus importantes de 2019.

Senegal-mali_bedelkinderen_4 (1)

Parents Simba : leur statut reconnu et inclus dans l'accord gouvernemental

Nous avons obtenu en 2019 la reconnaissance officielle du statut de nos parents Simba. Ils peuvent désormais être présents 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 auprès des tout-petits dont ils prennent soin. Notre projet pilote a également été mentionné dans l’accord gouvernemental flamand comme étant un point prioritaire. Grâce à cette évolution, de nouvelles Maisons Simba verront le jour en 2020. Nous pourrons ainsi nous rapprocher un peu plus encore de notre rêve : que l’ensemble du secteur de l’Aide à la jeunesse en Flandre offre une prise en charge familiale et à petite échelle aux enfants.

Donner aux fratries le droit de rester unies

Nous pouvons en être fiers : huit enfants sur dix dans nos projets en Belgique vivent aujourd’hui avec un ou plusieurs de leurs frères et sœurs. Beaucoup de fratries dans l’Aide à la jeunesse n’ont pourtant pas cette chance. C’est ce qu’a révélé un sondage inédit que nous avons réalisé en 2019 auprès de cent jeunes ayant une expérience dans l’Aide à la jeunesse en Flandre : 38 % des enfants interrogés grandissent séparés de tous leurs frères et sœurs. Ce résultat interpellant a attiré l’attention de nombreux médias lors de la Journée internationale des droits de l'enfant. Grâce au soutien du Commissaire aux Droits de l’Enfant, cette thématique a même été abordée au Parlement flamand !

Une nouvelle phase pour nos projets en Syrie

Pendant plus de trois ans, SOS Villages d’Enfants a mis en place une aide d’urgence à Tartous pour les nombreux enfants et familles déplacés. Nous avons permis à 5 000 enfants de s’épanouir dans des espaces leur étant spécialement dédiés durant cette période. 132 jeunes qui avaient perdu la trace de leurs parents ont également pu être réunis avec leur famille ou pris en charge dans un foyer d’accueil familial. Nous avons aussi renforcé durablement 61 familles fragilisées par le conflit. En 2020, nous continuerons de fournir un foyer chaleureux à une vingtaine d'enfants jusqu'à ce que nous ayons trouvé une solution durable dans leur propre famille, dans une famille d'accueil ou dans l'un de nos villages d’enfants. Nous concentrerons ensuite nos efforts à Damas, la capitale du pays, via plusieurs projets.

Découvrez-en plus sur nos projets en Syrie.

La Maison Hejmo s’installe à Louvain

Le début de l’année 2019 a été marqué par un grand changement pour Hejmo : notre maison d’accueil pour enfants réfugiés non accompagnés a quitté Kraainem pour s’établir à Louvain. « Il existe ici de nombreuses initiatives en faveur des réfugiés », explique notre coordinatrice Katrien Goossens. La ville veut être un exemple d'intégration et ses habitants réagissent de manière très positive à notre arrivée. Nous pouvons déjà compter sur le soutien de plusieurs bénévoles engagés qui travaillent directement avec nos jeunes.

Le développement d'une aide à domicile pour 42 enfants au Village d'Enfants SOS Chantevent

En avril 2018, notre Village d’Enfants SOS Chantevent a lancé le projet « Le Séquoia ». Nous soutenons ainsi les parents en difficulté à la maison afin que les enfants puissent continuer de vivre en toute sécurité avec leur famille. L'objectif ? Renforcer les capacités éducatives des parents et les aider à améliorer la prise en charge de leurs enfants. Au total, nous avons déjà soutenu 17 familles et 42 enfants.

2 200 familles renforcées grâce au projet Ŝanĝo au Congo et au Burundi

Depuis 2017, nous avons aidé 2 200 familles via notre projet Ŝanĝo en République démocratique du Congo et au Burundi. Nous sommes arrivés récemment à mi-parcours du programme et une évaluation externe approfondie a donc eu lieu.  L’étude réalisée a souligné tout le potentiel de Ŝanĝo : « Le projet a démontré sa pertinence, tant au niveau du choix des bénéficiaires et de leur implication dans l’identification de leurs besoins, que dans la justesse des réponses conçues pour répondre à leurs besoins. »

Ŝanĝo : des enfants forts pour changer le monde

1 230 enfants mendiants au Sénégal et au Mali retournent sur les bancs de l’école

Nous avons lancé en 2015 un projet en faveur de 1 500 enfants mendiants au Sénégal et au Mali. Quatre ans plus tard, leur situation considérablement améliorée ! 82 % d’entre eux, soit 1230 enfants, ont réintégré l'éducation formelle. 96 % ont vu leur relation avec leur famille d'origine être renforcée et 507 enfants ont obtenu leurs papiers d'identité. Découvrez le projet ici.

Chaque enfant a besoin d'une famille pour bien grandir.

Devenez parrain ou marraine