Un nouvel espoir et un foyer pour les réfugiés au Liban

SOS Villages d’Enfants Liban accueille une partie des 1,1 million de réfugiés syriens au Liban dans des centres d’urgence et des espaces dédiés aux enfants.

Accueillir les enfants et les familles déplacées en Syrie

Une goutte d’eau nécessaire

30 enfants sont accueillis dans l’espace dédié aux enfants du centre d’urgence de Bhersaf (Liban). Ce n’est qu’une petite partie des millions d’enfants qui fuient actuellement la guerre et les violences. Mais c’est une goutte d’eau nécessaire car nous pouvons réellement faire une différence pour les enfants qui arrivent chez nous.

Yana a trouvé un nouveau foyer

Les enfants comme Yana (10 ans) trouvent un nouveau foyer chez SOS. Elle a fui avec sa mère vers le Liban après qu’une bombe ait détruit leur maison en Syrie. À présent, Yana est vraiment toute seule. Sa mère est tombée malade et a dû être hospitalisée à Beyrouth. La petite fille a maintenant trouvé refuge dans un espace dédié aux enfants jusqu’à ce que sa mère aille mieux.

De graves traumatismes

« Ces enfants ont vécu de lourds traumatismes. Ils n’ont pas seulement perdu des membres de leur famille, ils ont également vécu une guerre, été kidnappés ou maltraités... » dit Ramzi Saliba, coordinateur de projet. « Nous leur rendons une vie normale ou du moins nous essayons. Ce ne sera évidemment plus jamais comme c’était avant la guerre, mais au moins ils sont ici en sécurité. »

Un quart de la population

Nous essayons de rendre aux enfants une vie normale

Le Liban souffre lui aussi du conflit à ses frontières, mais il offre tout de même l’accueil à 1,1 million de réfugiés. C’est près d’un quart de sa population totale (4,5 millions). Depuis l’ouverture de l’espace dédié aux familles à Bhersaf, 200 enfants y ont trouvé un foyer (temporaire). Tandis qu’une centaine de femmes suivent une formation de couture dans le centre d’urgence pour devenir indépendante financièrement.

Des enfants et des mamans retrouvent de nouvelles perspectives d’avenir grâce à l’Espace SOS dédié aux enfants. Même Yana. Elle a raconté aux collaborateurs SOS qu’elle aimerait devenir architecte d’intérieur. Lorsque la guerre sera finie, elle veut retourner en Syrie, parce que son pays lui manque terriblement.

Offrez de nouvelles perspectives d’avenir aux enfants syriens

Faites un don maintenant
Sharing is caring:
Des histoires vécues