Pourquoi SOS Grèce a-t-elle besoin du soutien d’autres pays ?

Que la situation soit critique en Grèce, personne n’en doute. C’est précisément pourquoi SOS Villages d’Enfants désire agir. George Protopapas, Directeur national de SOS Grèce, explique pourquoi ils ont besoin d’aide de l’extérieur.

Les dégâts dûs aux limites sur les retraits d’argent

George Protopapas, directeur de SOS Grèce : « Actuellement les limites sur les retraits d’argent sont encore supportables dans la vie de tous les jours. Mais, comme on ne peut retirer que maximum 60€ par jour, soutenir SOS n’est pas la première préoccupation des gens. Et ce serait encore bien pire si les transactions internationales venaient à être également affectées. Tout serait alors bloqué. »

Pour les familles qui font parties de notre programme de renforcement des familles, c’est de plus en plus lourd.

Hausse des impôts. Baisse des revenus.

Suite à la hausse des impôts, nous nous attendons l’année prochaine à une baisse de revenus de 20 à 30% de la part des donateurs grecs. Dans le même temps, de plus en plus de famille se retrouvent en difficulté. Pour les familles qui font parties de notre programme de renforcement des familles, c’est aussi de plus en plus lourd. Elles ne peuvent déjà presque plus payer des choses ordinaires, comme la nourriture, le transport et d’autres besoins indispensables. Que va-t-il se passer si tout augmente encore demain?

De grandes conséquences pour nos projets

En outre, nous ne pouvons aider plus, alors que les coûts pour le programme de renforcement des familles et le programme d’éducation ne font qu’augmenter. Tout coûte 20% de plus. Concrètement cela veut dire que nous sommes déjà à la recherche de 30.000€ supplémentaire rien que pour les enfants de nos villages d’enfants. Nous ne pourrons pas supporter tous ces coûts sans aide extérieure.

SOS Grèce n’y parviendra pas sans aide supplémentaire. Aidez les enfants grecs et leurs familles à traverser la crise.

Faites un don
Sharing is caring:
Histoires vécues