Lieve a inscrit SOS parmi ses héritiers

« Même si vous n’êtes plus là, votre influence perdure. Plus que vous ne l’imaginez. Ajoutez une bonne cause à votre testament ! » J’entendais la campagne de testament.be dans les médias. Une situation avantageuse pour tout le monde… Mais pas une étape facile.

Décider soi-même ce qui va se passer

« Que faire ? », me demandais-je. J’avais envie de décider moi-même avec qui je partagerais ce qui resterait après ma mort. Je savais aussi que les droits de succession sont élevés, car je n’ai pas d’enfants.

Il existait une possibilité : je me suis renseignée sur le legs en duo. Puis, j’ai pris un peu de recul, histoire de réfléchir. Avec qui partager ? Et dans quelles proportions ?

Un choix de coeur

J’ai pensé à mes relations, aux personnes que j’aime, à ceux à qui je souhaite faire plaisir. J’ai cherché des informations sur la procédure à suivre. Et ensuite, j’ai choisi une bonne cause.

Mon choix s’est porté sur SOS Villages d’Enfants. Une œuvre humanitaire vers laquelle me pousse mon cœur : aider les enfants en détresse pour qu’ils puissent vivre et s’épanouir, en Belgique comme dans les pays en voie de développement. Je fais confiance à cette organisation pour mener à bien son action.

Respect et honnêteté

Pour prendre ma décision, je me suis adressée à Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d’Enfants. J’ai pu lui poser toutes mes questions, en totale franchise. On trouve beaucoup de choses sur le site de testament.be, mais le contact personnel par e-mail et par téléphone m’a aidée à pousser ma démarche plus loin. J’ai perçu beaucoup de respect et d’honnêteté dans ces contacts.

« Je suis sereine »

Quelques simulations m’ont donné une idée de la façon dont le partage pouvait s’effectuer, compte tenu des héritiers et de la bonne cause. Il ne restait plus qu’à rédiger mon testament et à le déposer chez le notaire.

Aujourd’hui, je me sens heureuse, sereine aussi. Je sens que j’ai fait un partage équitable entre mes différents héritiers. Je suis contente d’avoir choisi cette bonne cause, c’est le choix de mon cœur. Et ce n’est que justice de donner un peu plus à ceux qui ont moins !

Vous avez déjà pensé à faire de SOS l’un de vos héritiers ? Ou bien vous souhaitez tout simplement vous informer ? Prenez alors contact avec Hilde Boeykens grâce au formulaire sur cette page, par e-mail (hilde [at] sos-villages-enfants.be) ou par téléphone (0478/39.04.39).

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez ici toutes les informations sur les testaments pour des oeuvres caritatives.

En savoir plus sur les testaments
Sharing is caring:
Related stories