L’amour est la clé du développement des enfants

Michael
Michael
30 janvier 2019

Chez SOS Villages d’Enfants, nous accueillons les enfants qui ne peuvent plus grandir chez leurs parents depuis 1949. Et toutes ces années d’expérience nous ont appris un élément-clé : sans amour, un enfant ne peut pas grandir.

220 millions d’enfants dans le monde vivent sans recevoir les soins et l'amour d’un parent : cela concerne 94.600 enfants en Belgique, soit un enfant sur 25. Mineurs soutenus par l’Aide à la Jeunesse, jeunes ayant rejoint la Belgique sans accompagnement, enfants grandissant dans l’extrême pauvreté… Leurs parcours de vie diffèrent mais tous ont un point commun : ils grandissent sans l’attention aimante de leur famille.

Sans amour, un enfant ne peut pas grandir

Pourtant, sans amour, un enfant ne peut pas s’épanouir pleinement : c’est cette attention aimante qui lui offre une base sûre afin de pouvoir explorer le monde.

Céline Alvarez, experte en développement de l’enfant : "En effet, cette présence attentive est fondamentale. L'être humain est un être éminemment social, son cerveau a besoin de l'amour de l'autre pour se développer correctement. Parce qu'il se sent exister dans notre regard, parce qu'il est câliné, parce qu'il est aimé ; le cerveau de cet embryon social mature et développe ses pleins potentiels."

Les enfants apprennent en effet énormément en interagissant avec les adultes qui prennent soin d'eux. De nombreuses recherches scientifiques démontrent d'ailleurs que les enfants privés de l'attention de ces adultes font face à plus de problèmes de développement. Cela peut notament se manifester par des difficultés linguistiques et motrices, ou encore par une incapacité à bien se concentrer. Ils peuvent également avoir plus de mal à comprendre et à canaliser leurs propres émotions et être moins capables de faire preuve d'empathie envers les autres.

Grâce à l’amour qu'il reçoit, l’enfant apprend à s’aimer lui-même et à prendre confiance en lui.

Grâce à l’amour qu'il reçoit, l’enfant apprend donc à s’aimer lui-même et à prendre confiance en lui. Nicolina Jorissen, conseillère pédagogique dans nos projets belges : "Nous constatons souvent que les enfants vivant sans affection ne font confiance qu'à eux-mêmes. Ils s'isolent et estiment qu'ils ne peuvent plus compter sur les adultes pour les aider. Mais nous observons aussi l'effet inverse : certains enfants finissent par se reposer en permanence sur les autres et ne croient pas en leur propre potentiel."

Répondre aux désirs et aux besoins

Aimer son enfant signifie aussi être capable de satisfaire ses désirs et ses besoins de façon appropriée. Car chaque enfant a besoin d'une personne rassurante, réconfortante et compréhensive, qui sait quand il a besoin d'une couverture pour se réchauffer ou d'un câlin pour surmonter un chagrin.

Nicolina Jorissen: "C'est grâce à cette interaction aimante que les enfants créent des liens d'attachement avec les adultes. Par leur présence et leur disponibilité, ces personnes de référence jouent un rôle important dans la vie des enfants : en leur donnant à la fois une proximité appropriée et une certaine liberté, ils leur offrent une base sûre pour découvrir le monde et prendre leurs propres décisions."

Le Care Effect

En offrant aux enfants seuls l'amour d'une famille, nous pouvons donc changer leur vie et leur ouvrir de nouvelles perspectives d'avenir. Ils peuvent alors croire en eux-mêmes, apprendre à refaire confiance aux autres et développer leurs compétences et leurs talents. Ils ont ainsi toutes les chances de devenir des adultes forts et autonomes qui contribueront positivement à la société. C'est ce que nous appelons le "Care Effect".

J'aide des enfants à retrouver un foyer chaleureux

J'aide des enfants
Lire plus d'articles sur: Projets belges

J'aide des enfants à retrouver un foyer chaleureux

avec un don à partir de 12 euros par mois.

Choisissez le montant
Je soutiens
Vos données

Plus d'infos sur la domiciliation européenne ? Cliquez ici

Votre numéro de compte
Paiement mensuel par domiciliation: Plus d'infos
Remarques