24 enfants évacués d’Alep, en Syrie

Michael
Michael
28 juillet 2016

Que fait SOS à Alep ?

Dans le cadre du programme d’aide d’urgence en Syrie (en cours depuis 2011), SOS Villages d’Enfants accueille 24 enfants qui ont perdu leurs parents et famille. En journée, il y a aussi un espace réservé aux enfants, qui accueille des enfants vulnérables du quartier.

Nous leur offrons un havre de paix, dans lequel ils sont protégés des dangers d’une vie dans la rue. Nous nous assurons qu’ils puissent manger et boire, aller à l’école et se rendre chez le médecin lorsqu’ils sont malades. En parallèle, nous recherchons les parents ou la famille des enfants pour qu’ils puissent être réunis au plus vite. Nous recherchons une solution à long terme pour les enfants qui n’ont plus de famille, pour qu’ils grandissent malgré tout dans un foyer chaleureux. Les deux villages d’enfants et les deux abris temporaires de SOS en Syrie constituent pour cela une option.

En collaboration avec l’Union Européenne, SOS Villages d’Enfants mène un projet similaire à Tartous, également en Syrie.

24 enfants évacués

Durant un long mois, nos collègues ont défié de violents bombardements à Alep. Chaque jour, il fallait évaluer la situation et prendre les bonnes décisions. Lorsque la sécurité fut suffisante, ils décidèrent d’ouvrir un lieu d’accueil pour les enfants. Des jours interminables dans le bruit des explosions, si proches d’eux que tous devaient se cacher dans la cave. Jusqu’au moment où la situation est devenue tellement dangereuse qu’ils ont dû se résoudre à évacuer.

Quand les bombardements sont trop rapprochés, nous chantons. Ainsi, les enfants oublient pour un bref instant la peur et les explosions.

Hadil Kharboutli, coordinateur

Actuellement, ces enfants ont été transféré vers un de nos projets à Damas, où nous pouvons leur garantir plus de sécurité.

A Alep, notre lieu d’accueil pour enfants vulnérables est momentanément interrompu jusqu’à ce que la situation s’améliore. Hadil Kharboutli, Coordinateur des projets SOS en Alep :

« Parfois la situation était tellement grave que nous ne pouvions pas ramener les enfants chez leurs parents, en fin de journée. De même que les parents étaient dans l’incapacité de nous rejoindre. En ces moments difficiles, nous chantions et jouions de la musique avec les enfants afin de leur faire oublier les explosions et la peur. »

La guerre en Syrie affecte profondément les enfants. Avec un don, vous pouvez nous aider à protéger les plus vulnérables d’entre eux. Merci !

Faites un don
Lire plus d'articles sur: Syrie

Faites un don (mensuel)

La guerre en Syrie affecte profondément les enfants. Avec un don, vous pouvez nous aider à protéger les plus vulnérables d’entre eux.

Choisissez le montant
Je soutiens
Vos données

Plus d'infos sur la domiciliation européenne ? Cliquez ici

Votre numéro de compte
Paiement mensuel par domiciliation: Plus d'infos
Remarques