Busi et le lien indéfectible avec Lucy, sa maman SOS

Céline
Céline
24 janvier 2018

Leur photo datant de 2009 est devenue un symbole pour SOS Villages d'Enfants : le symbole de l'attachement entre un enfant et sa maman, entre la mère SOS Lucy et la petite Busi, alors âgée de cinq ans. La petite fille est aujourd'hui une jeune fille forte, intelligente et joyeuse. Le lien étroit entre les deux femmes est toujours là : « Ma maman est la meilleure. Je suis tellement heureuse qu'elle soit toujours là pour moi, pour nous, et qu'elle veille sur moi. »

« Je me rappelle comme si c'était hier la première fois que j'ai pris Busi dans mes bras », raconte Lucy. « Busi avait presque 18 mois et elle n'allait pas bien : sous-alimentée, elle ne savait pas encore se tenir debout et elle ne prononçait aucun mot. Elle avait atteint le développement d'un enfant de six mois. En tant que maman, je devais être forte pour elle. Elle devait apprendre à connaître mon visage, me reconnaître comme sa maman et apprendre à me faire confiance, croire que je ne la laisserais pas tomber. »

« Pendant deux ans, j'ai frappé aux porte des médecins pour ses traitements et ses médicaments. Elle ne pouvait pas manger de la nourriture solide, j'ai donc fait des panades pour qu'elle puisse s'habituer petit à petit à une nourriture saine. Et soudain, elle a commencé à marcher et à bavarder et elle est devenue la Busi que nous connaissons maintenant : saine, forte et joyeuse. »

« Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour la faire réussir dans la vie »

Lucy a vite remarqué que Busi était une petite fille brillante : « En maternelle, elle excellait dans tout ce qu'elle faisait : puzzles, petits jeux, bricolages... Elle était précise, rapide, pointue et aimait prendre le lead. À l'école, mais aussi à la maison. Elle aimait tenir ses petits frères et soeurs par la main. Elle disait : "cela m'apprend à devenir responsable". Ces qualités m'ont poussée, lorsqu'elle est entrée en cinquième primaire, à conseiller de l'envoyer dans une école privée. »

« Il n'y a rien de mieux qu'aller à l'école », explique Busi. « J'y ai beaucoup d'amis et j'ai toujours de bonnes notes. Je suis actuellement en sixième. Je suis très forte en math, ma matière préférée. J'aime beaucoup les sciences aussi. À côté de cela, je fais également partie de l'équipe de foot et de netball de l'école. J'aime bien faire partie d'une équipe scolaire et gagner des prix avec mon école. »

‘Radieuse à l'école et inséparable de sa flûte à bec’

Sa mère ajoute : « Busi me raconte tous les jours ce qu'elle a fait à l'école. Je veille à avoir de bons contacts avec ses enseignants pour rester au courant de ce qui s'y passe et comment elle se débrouille. L'importance de l'école est une part importante de mon éducation. L'école peut changer positivement ta vie. Je suis contente que Busi aime l'école, son visage rayonne quand elle m'en parle. »

Quand Busi n'est pas à l'école, elle fait de la flûte à bec. Lucy : « Busi est inséparable de sa flûte à bec. Elle adore faire de la musique et elle se débrouille bien. » Tellement bien, qu'elle a reçu dernièrement un diplôme pour cela. Un moment particulier. Busi : « Ma maman a pleuré tellement elle était fière. J'étais tellement heureuse. Je suis décidée à poursuivre dans la musique et j'espère qu'à l'avenir je pourrai composer ma musique. »

Un lien indéfectible

« Busi a longtemps cru que j'étais sa mère biologique. Notre lien était, et est, tellement fort. Je la vois comme ma propre enfant. Quand elle avait environ neuf ans, je lui ai dit que je n'étais pas sa vraie maman. Je lui ai expliqué pourquoi je m'occupais d'elle et non pas sa maman. » Un employé SOS a pu retrouvé la trace de la mère et la famille biologiques de Busi en 2014. Busi : « Ma mère a une maladie mentale. Je crois qu'elle me reconnaît et j'essaie autant que possible de créer un lien avec elle. Je suis contente de la connaître mais, pour moi, Lucy est ma vraie maman. »

Offrez un foyer chaleureux et un avenir à un enfant comme Busi

Faites un don mensuel
Lire plus d'articles sur: Nos villages d'enfants

Je fais un don mensuel

et j’offre pour minimum 12€ par mois un foyer et un avenir à des enfants qui n’ont plus personne pour prendre soin d’eux.

Choisissez le montant
Je soutiens
Vos données

Plus d'infos sur la domiciliation européenne ? Cliquez ici

Votre numéro de compte
Paiement mensuel par domiciliation: Plus d'infos
Remarques