Nico a perdu sa famille mais il ose rêver à nouveau

Céline
Céline
16 mai 2018

D’un coup, vous perdez tout. Votre maison, votre foyer, votre univers. C’est inimaginable. C’est ce qui est arrivé à Nico*, âgé d’à peine huit ans, quand le passage du typhon Haiyan a radicalement changé sa vie. Il a trouvé un nouveau foyer chez sa mère SOS, qui le soutient tous les jours et qui le motive à réaliser son rêve de devenir docteur.

*Nom d’emprunt par respect pour la vie privée de l’enfant

Il fallait se battre pour survivre

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan, considéré comme l’une des tempêtes les plus fortes jamais enregistrées, traversait les Philippines. Nico comptait parmi les nombreuses victimes qui étaient devenues sans-abris et avaient perdu des membres de leur famille. Il était le seul survivant de sa famille. Il a perdu sa maman et ses deux sœurs. La seule famille qu’il avait encore, c’était sa grand-mère. Il n’a jamais connu son père. L’année après le drame, la grand-mère de Nico était encore capable de prendre soin de lui. Mais sa santé s’est rapidement détériorée. À tel point que les rôles s’inversaient petit à petit : Nico devait de plus en plus prendre soin de lui-même et de sa grand-mère. Il fallait se battre pour survivre. Aller à l’école n’était plus possible. À l’âge de dix ans, Nico était obligé de chercher du travail.

Un nouveau foyer

En mars 2015, nous avons accueilli le petit garçon dans notre Village d’Enfants SOS à Tacloban, aux Philippines. Il y grandit avec 5 autres enfants chez sa maman SOS Nanay Beth. Elle est présente jour et nuit pour lui, comme une vraie mère. Nous ne pouvons pas effacer la perte de sa maman et de ses sœurs. Mais vivre dans un environnement familial chaleureux aide Nico à gérer son passé difficile. Il dispose du temps, du calme et de l’accompagnement nécessaires pour donner une place à sa tristesse et pour travailler sur ses forces et sur sa résilience.

J’aimerais aider les gens et combattre les maladies qui déchirent les familles.

Nico

De retour à l’école avec un rêve

Aujourd’hui, Nico va mieux. À l’école, il s’est vite adapté à son nouvel environnement. Il est passionné par la lecture et adore les exercices de mathématiques. Il veut devenir docteur quand il sera grand. « J’aimerais aider les gens et combattre les maladies qui déchirent les familles », dit Nico lorsqu’il pense à son futur. Sa mère SOS Nanay Beth l’encourage constamment à bien étudier pour qu’il puisse réaliser son rêve. « Je le motive à mener à bien ses études, pour qu’il ait un avenir brillant devant lui. Et je promets d’être là pour lui et de lui donner le soutien d’une mère. »

Offrez un foyer et un avenir à des enfants comme Nico

Faites un don mensuel
Lire plus d'articles sur: Les Philippines, Nos villages d'enfants

Je fais un don mensuel

et j’offre pour minimum 12€ par mois un foyer et un avenir à des enfants qui n’ont plus personne pour prendre soin d’eux.

Choisissez le montant
Je soutiens
Vos données

Plus d'infos sur la domiciliation européenne ? Cliquez ici

Votre numéro de compte
Paiement mensuel par domiciliation: Plus d'infos
Remarques